LE CONCEPT

DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Définition

  • Le développement durable est une forme de développement économique ayant pour objectif principal de concilier les progrès économique et social avec la préservation de l'environnement, ce dernier étant considéré comme un patrimoine devant être transmis aux générations futures .

 

  • Ainsi le développement durable est une réponse face aux menaces qui se manifestent désormais (réchauffement climatique, raréfaction des ressources naturelles, pénuries d’eau douce, rapprochement du pic pétrolier, écarts entre pays développés et pays en développement, sécurité alimentaire, déforestation et perte drastique de biodiversité, croissance de la population mondiale, catastrophes naturelles et industrielles).

 

Enjeux et objectifs du développement durable

 

  • Crise écologique et sociale : Il y a une prise de conscience des pays développés que la prospérité matérielle repose sur l’utilisation intensive de ressources naturelles finies. Il s’agit donc d’un modèle de développement industriel dans lequel l’aspect environnemental a été négligé qui s’avère donc non viable à long terme et durable.

 

  • Responsabilité à l‘égard des générations futures : Il s’agit pour les générations présentes de veiller, non aux droits des générations futures, mais à leur obligation d’existence.

 

  • L’objectif du développement durable est de définir des schémas viables qui concilient les 3 aspects écologique, social et économique des activités humaines. La finalité du développement durable est de trouver un équilibre à long terme entre ces 3 enjeux. A ces 3 piliers, s’ajoute un enjeu transversal indispensable à la mise en œuvre d’actions relatives au développement durable, à savoir la gouvernance. La gouvernance consiste en la participation de tous les acteurs concernés au processus de décision. Elle est de ce fait une forme de démocratie participative.

 

  • Trois types d’acteurs : La prise en compte des enjeux du développement durable nécessite un système impliquant 3 types d’acteurs que sont le Marché (les entreprises), l’Etat (les autorités publiques) et la Société Civile (associations et organisations non gouvernementales).

 

Les différentes approches de la notion de durabilité

 

               Deux concepts sur la durabilité s’opposent :

  • Le concept technico-économiste dans lequel le pilier économique occupe une place centrale à tel point que le développement durable est parfois rebaptisé « croissance durable ».

  • Le concept environnemental dans lequel la sphère des activités économiques est incluse dans la sphère des activités humaines, elle-même incluse dans la biosphère. Les tenants de cette approche préfèrent utiliser le terme de « développement soutenable ».

Les modes de gouvernance du développement durable

 

               Ils sont d’ordre multiple :

  • Une gouvernance mondiale (Sommets de la Terre)

  • Une gouvernance sur les Territoires (Agenda 21)

  • Une gouvernance dans les Entreprises en France (le RSE ou Responsabilité Sociale ou Sociétale des Entreprises dans le cadre de la loi NRE ou loi relative aux Nouvelles Régulations Economiques).

Les outils de mesure du développement durable

 

  • Le Produit Intérieur Brut (PIB) : Les insuffisances du PIB comme mesure de la croissance sur le long terme sont à l’origine de réflexions sur un PIB vert. En France, l’INSEE fait néanmoins figurer le PIB comme un des onze indicateurs de la stratégie nationale de développement durable.

 

  • La notion d’indice agrégé : Le PIB s’avérant insuffisant pour mesurer le développement durable, il s’agit de construire un indice agrégé.

Sur le plan économique, on parle de capital naturel ou de PIB vert.

Sur le plan environnemental, il existe plusieurs indicateurs tels que :

  • L’indice de durabilité environnementale

  • Le bilan carbone

  • La consommation énergétique

  • L’empreinte écologique, la bio capacité et le déficit écologique

  • L’indice planète vivante (indicateur d’état de la biodiversité)

   Sur le plan social, on parle d’indice de développement humain ou de bien être durable.    

 

Synthèse et Perspectives

 

  • Il ne s’agit aujourd’hui plus de viser, comme dans les années 1980, la satisfaction des besoins lointains des générations futures.

  • Le développement durable pourrait alors regrouper l'ensemble des solutions économiquement viables aux problèmes environnementaux et sociaux que connait la planète.

 

  • Ce nouveau mode de développement serait fondée sur une économie sociale et solidaire, l’écoconception, le biodégradable, le développement du bio, la dématérialisation, le réemploi-réparation-recyclage, les énergies renouvelables, le commerce équitable ou la relocalisation.